Une naissance

Une naissance. L’ordination d’un nouveau prêtre, c’est comme une naissance. C’est une joie et une responsabilité ; c’est aussi une nouvelle ère qui commence. Le Frère Augustin devient le Père Augustin. C’est une joie et un honneur de l’avoir accompagné toutes ces années, et d’accompagner “ses premiers pas” de “bébé prêtre”… Accueillir un nouveau prêtre, comme accueillir un nouveau-né, un nouveau baptisé ou un nouveau couple marié, cela demande de notre part prière, attention, bienveillance, encouragements… Le temps qu’il se fasse à son nouvel état (dans le diocèse on reste “jeune prêtre” pendant 10 ans !) Et toi, Augustin, n’ait pas peur de la charge qui t’attend : “Je vous laisse la paix, te dit Jésus, je vous donne ma paix“. Le défi est immense pour l’Eglise aujourd’hui, comme pour chacun de nous ; mais Jésus est là, il sera toujours là, et il transformera tous nos essais en victoire (clin d’oeil à un toulonnais). Sois béni : nous te portons dans la prière.

Père Benoît Moradei