L’Eucharistie (II) : un amour insondable.

L’Eucharistie (II) : un amour insondable. La semaine dernière, je soulignais la nécessité de prendre conscience de la Présence réelle de Jésus au Saint-Sacrement – ne banalisons pas la Sainte Présence, honorons-là ! Le Corps du Christ, ce n’est pas seulement l’assurance de la présence éternelle de Jésus, c’est également une déclaration d’amour. Jésus est là, dans l’eucharistie, et il nous aime. Croire en l’eucharistie, c’est croire à Son amour. En disant “Ceci est MON Corps“, Jésus nous dit “Je me donne à toi pour toujours“… comme un époux se donne à son épouse. Assister à la messe, c’est un peu… venir à un rendez-vous amoureux ! Un rendez-vous amoureux ? Ça ne se refuse pas… Souvent, on traîne les pieds pour aller à la messe, on baye aux corneilles… Or Dieu nous aime à la folie, il nous donne TOUT en son Fils : Jésus s’est incarné, il nous a révélé le vrai visage du Père, il s’est laissé tuer… jusqu’à se faire Pain eucharistique, d’une fragilité et d’une accessibilité déconcertantes. Retenons cela : la messe est un rendez-vous d’amour, qui me remplit d’amour. C’est mon énergie, ma nourriture, ma force et mon combustible. Qui prétendrait faire un marathon sans boire une goutte d’eau ? Traverser la vie et toutes ses épreuves sans la messe, sans l’eucharistie, c’est comme faire un marathon sans eau… n’est-ce pas cela la source de notre épuisement ?

Reprenons cette semaine les belles prières de l’Ange de Fatima : “Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, qui n’espèrent pas, qui ne Vous aiment pas“.