Ne pas juger

Ne pas juger. Nous avons la fâcheuse manie de juger et de juger de tout. Les apparences sont pourtant trompeuses. Même les nôtres. Nous jugeons sans connaître profondément, ou parce que nous-mêmes nous avons été jugés. Nous ne connaissons pas la vie profonde des personnes et nous les jugeons uniquement à travers le prisme de perceptions partielles et déformantes. « Ne jugez pas, vous ne serez pas jugés » demande Jésus : il s’agit non pas de tout laisser faire, mais de ne pas enfermer qui que ce soit dans ce que l’on en perçoit. La veuve de l’évangile ne met presque rien dans le tronc – on pourrait se dire qu’elle est avare… Or elle est simplement pauvre ; bien plus, ce peu qu’elle donne étant tout ce qu’elle a, elle a donné plus que tous les autres, plus que vous et moi. Apprenons à accueillir les autres, surtout les plus pauvres, les plus lointains, tels qu’ils sont, à voir en eux ce qu’il y a de beau et d’aimable, et à les bénir. Voilà un bel exercice communautaire : bénir intérieurement les personnes que nous croisons – « Seigneur, bénis-le… bénis-la ». Et prions en ce 11 novembre pour que l’œuvre de la paix se diffuse dans le monde.

Père Benoît Moradei

 

L’espace commentaire est fermé