Le mot du père…

Les conseils du Chef. En cuisine, le Chef a toujours des secrets à lui, qu’il ne partage qu’au compte-goutte, avec ses privilégiés. Combien de secrets culinaires sont ainsi tombés dans l’oubli avec la disparition du détenteur du secret ?! Dans la vie en général, on est souvent à l’affût des bons tuyaux, en quête des bons plans, curieux des conseils intelligents. Dans la vie de foi, je crois que c’est vraiment la même chose : pour grandir spirituellement, il faut qu’on nous donne les bons conseils, qu’on découvre les bons tuyaux, qu’on sache quelles sont les meilleures techniques. Car dans la vie de foi, comme en toute chose, soit on progresse, soit on patine, soit on régresse. Chacun sait à peu près où il en est. Alors voici les conseils du Chef, des conseils d’ami, que je ne livre qu’à mes privilégiés et mes amis pour PROGRESSER. J’en ai cinq à donner :

1- Prendre souvent des moments calmes avec Dieu (prier). 2- Ne pas s’isoler et ne pas rester à l’écart des autres pour vivre sa foi. 3- Avoir toujours un livre chrétien à lire (évangile, vie de saint, etc). 4- Aider (même très peu) en donnant du temps à la paroisse. 5- Avoir le désir au fond de soi que Jésus soit plus connu et aimé.

« Mais je patine dans la semoule ! » Si vous avez l’impression de patiner, de faire du sur-place ou même de dégringoler dans votre foi, c’est le symptôme d’une maladie qui s’appelle tiédeur / refroidissement. C’est à coup sûr qu’un des 5 conseils du Chef vous manque :

Soit je ne prie pas régulièrement, et je vis en pratique sans Dieu, sans la force de l’Esprit Saint (erreur fatale n°1).

Soit je fais ma vie tout seul, en évitant les groupes, en considérant que je vais très bien m’en sortir tout seul, et que les autres ne m’apportent rien ou m’ennuient profondément (erreur fatale n° 2).

Soit je ne nourris pas ma foi : aucun livre sur la vie d’un saint sur ma table de nuit, aucun livre spirituel à portée de main, aucune formation ni parcours pour répondre à mes nombreuses questions sur le sens de la vie (erreur fatale n°3).

Soit je vis un peu égoïstement (je l’avoue humblement), centré sur moi, sans me demander si l’Eglise aurait besoin d’un petit coup de main – en pensant par exemple que les malades seront visités tout seul, que le nettoyage des églises se fera tout seul, que les enveloppes du Denier arriveront toutes seules dans les boîtes aux lettres, qu’Alpha et les Fraternités fonctionneront tout seuls,  sans mon aide ni mon concours (erreur fatale n°4).

Soit je considère que Jésus n’intéressera jamais personne en dehors des chrétiens déjà convaincus, et que ça ne sert à rien de parler de lui, car on a déjà essayé et ça n’a pas marché ; donc on considère que « chacun sa route, chacun son chemin », et surtout on ne pense pas un seul instant que Jésus puisse rendre heureux ceux qui nous entourent (erreur fatale n°5).

Vous pouvez être atteint d’une de ces cinq maladies (asphyxie spirituelle, solitude renfrognée, acédie spirituelle, poil dans la main ou relativisme religieux). Vous pouvez également vous reconnaître dans 2, 3… ou dans toutes ! Et vous comprenez ainsi mieux que votre vie chrétienne soit un peu « plan plan », ou carrément en train de disparaître dans oubliettes de votre château intérieur.

En ce début d’année, je vous donne donc ces 5 conseils très cash (pardonnez mon langage assez direct aujourd’hui) :

1. Décidez de prier chaque jour – peu importe la manière. N’oubliez pas au passage de prier à l’église le dimanche avec les autres chrétiens = n’oubliez pas la messe ! N’OUBLIEZ PAS QUE DIEU PEUT VOUS GUIDER RÉELLEMENT !

2. Prenez votre courage à deux mains et demandez de rejoindre un groupe : une Fraternité paroissiale, un groupe de prière, la Fraternité St-Laurent… SORTEZ DE VOTRE COQUILLE !

3. Lisez un livre : soyez inventifs, passez à la boutique du Sanctuaire de Consolation, faites-vous prêter un livre spirituel : mais surtout LISEZ, LISEZ, LISEZ !

4. Quel service pourriez-vous bien rendre ? Pensez aux services les plus ingrats que personne ne veut faire, parce que personne n’a le temps ou l’envie de les faire… ALLEZ AU CHARBON !

5. Priez pour comprendre que Jésus est pour tous, et pas que pour vous. JÉSUS VEUT RENCONTRER TOUS VOS CONTACTS !

Je vous promets que si l’un des 5 conseils du Chef manque dans votre vie, votre vie ne sera pas immangeable, mais il manquera probablement du sel ou du poivre, ou bien du piment… et surtout, votre vie avec Jésus ne pourra pas vraiment se déployer ; elle diminuera même – je mets quiconque au défi de me prouver le contraire. Que l’Esprit Saint nous convertisse, nous donne un cœur de plus en plus brûlant, et nous remette en selle ! Allez, en avant pour une année de combat et de victoires !

Père Benoît

L’espace commentaire est fermé