Le mot du père…

Réouvrir… Peu à peu les maisons, les commerces, les entreprises et les associations réouvrent leurs portes. Nous avançons masqués, prudents, mais sous le masque se cache un sourire. Les yeux trahissent les sourires. Tant mieux. Combien de temps durera cette crise ? Nul ne le sait. Cette pandémie « est arrivée comme une inondation, disait le pape ce jeudi, elle est arrivée d’un coup. Maintenant, nous nous réveillons un peu. Mais il y a beaucoup d’autres pandémies qui font mourir des gens et on ne s’en rend pas compte, on regarde ailleurs. Nous sommes un peu inconscients face aux tragédies qui se produisent dans le monde en ce moment ». Et le pape d’expliquer : « La pandémie des guerres, de la faim et bien d’autres… Au cours des quatre premiers mois de cette année, 3,7 millions de personnes sont mortes de faim… » C’est pourquoi nous devons absolument rester mobilisés dans la prière et le partage : soutien aux soignants, soutien à tous ceux qui traversent le deuil, le chômage, l’incertitude de l’avenir et la solitude.

“Nos paroisses sont-elles prêtes à l’afflux de la misère qui va déferler ?“ demande la journaliste Natalia Trouiller dans un article du 25 avril. Elle conclut : « À l’approche de la Pentecôte, c’est une véritable conversion qui nous est demandée. Nous ne serons pas épargnés par la crise dans nos rangs, loin de là. Nous allons devoir devenir des pauvres qui aideront des plus pauvres encore. Préparons-nous. Et soyons conscients de ceci : si les hordes de la misère ne viennent pas déferler dans nos églises, c’est que, dans le cœur du pauvre, l’église paroissiale n’est plus un lieu pour lui depuis longtemps, mais l’annexe d’un club pour riches. Que Dieu nous préserve de cette effroyable tranquillité ». Je crois qu’il nous faut réfléchir, sur la lancée de ce que font les associations caritatives engagées depuis longtemps sur le terrain, dans la lancée d’Hiver Solidaire et d’autres actions, sur l’ouverture de notre paroisse à une mission encore plus tournée vers les plus fragiles, en nous impliquant tous.

 

Nouvelles de l’équipe pastorale. Nous allons connaître quelques changements dans notre équipe pastorale. Tout d’abord Felipe sera ordonné diacre le 19 septembre prochain (les ordinations de juin étant repoussées à l’automne). Mais nous allons devoir dire au revoir à notre cher, à notre très cher père Gilles Le Tourneur… ! Mgr Rey le nomme prêtre auxiliaire à la paroisse St-Georges de Toulon, au Cap Brun. Gilles : 19 ans de bon et loyaux services ; un IMMENSE merci pour ce que tu es, tout ce que tu nous as apporté – ta gentillesse, ta joie, tes rimes, ta serviabilité, ton humilité, ta douceur, ton enthousiasme et ta poésie. Nous n’allons pas nous quitter comme cela : nous trouverons les moyens, au plus tard le 1er septembre, selon les circonstances, de te dire au revoir. En communion, Déconfinement… et l’aventure continue.

Père Benoît

L’espace commentaire est fermé