« De l’amour les uns pour les autres »

« De l’amour les uns pour les autres ». Le signe de l’amour est LE signe voulu par Jésus : « A ceci, tous vous reconnaîtront pour mes disciples« . St Paul a décliné cela en différents verbes : patienter, rendre service, pardonner, ne pas jalouser, ne pas humilier, faire confiance, espérer, croire, sans retour immédiat parfois, gratuitement (cf 1Co 13)… Ce sont des actes concrets, plus que des sentiments : c’est de la bonne volonté. Rendre service en râlant ou par obligation ne suffit pas. Un couple a besoin de réentendre cela. Une famille a besoin de se demander où ses membres en sont dans ces relations quotidiennes. A quand remonte la dernière fois que j’ai dit « je t’aime » à ma femme, à mon mari, à mes enfants, à mes frères et soeurs, à mes amis ? La famille paroissiale doit également demander à l’Esprit d’amour de descendre en nous, entre nous, et de nous porter les uns vers les autres, au-delà de nos affinités, de nos âges, de nos quartiers, de nos tempéraments. Les évènements paroissiaux, depuis la simple messe de semaine aux grandes fêtes communautaires, doivent être des exercices d’accueil mutuel, de service – et donc d’amour. « Voici que je fais toute chose nouvelle » dit le Seigneur (Ap 21,5a). Seigneur, donne-nous ce coeur brûlant, cette vie nouvelle !

Père Benoît Moradei

L’espace commentaire est fermé