« La prière, relation personnelle avec Dieu, est aussi nécessaire à l’homme que la respiration… »

« A Dieu ce qui est à Dieu ». Qu’est-ce qui est à Dieu ? La Gloire, la louange, le temps et l’éternité, le cosmos… et surtout soi-même. « Tout est à vous, mais vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu » (1Co 3,22-23). Tout ce que j’ai, tout ce que je suis, mon passé et mon avenir lui appartiennent entièrement. « La vie des justes est dans la main de Dieu, aucun tourment n’a de prise sur eux » (Sg 3,1). Ces paroles nous invitent à la confiance. Elles nous invitent à nous recentrer sur notre relation personnelle à Dieu, chaque jour. Depuis quelques semaines nous parlons de la prière quotidienne : comment les choses ont-elles évoluées ? Est-ce que je progresse dans la prière personnelle ? Est-ce que je parviens à prendre chaque jour un temps de prière ? Est-ce que je parviens à tenir dans la durée et à progresser ou à renouveler ce temps ?
Nécessité vitale.  » La prière, relation personnelle avec Dieu, est aussi nécessaire à l’homme que la respiration. Elle est, pour lui, ce que la terre est pour la plante, l’arbre pour la branche » (P. Théodose Florentini). Or « Il ne faut pas attendre d’être parfait pour commencer quelque chose de bien » disait l’abbé Pierre. Arrêtons de dire : « demain je prierai » ; décidons aujourd’hui de prendre du temps pour prier. J’évoquais au moins 5 à 15 minutes. Savez-vous combien de quarts d’heure nous avons dans une journée ? 96, exactement. Un quart d’heure représente à peu près 1% de la journée. Sommes-nous prêts à offrir 1% de notre journée à Dieu dans la prière, pour qu’il nous donne le goût de vivre et d’aimer ? Mise en jeu minimale : retour sur investissement maximal !
Oui, mais concrètement ? De nombreux articles, livres, formations et retraites existent sur le sujet. Voici un cadre simple pour organiser ses temps de prière. Si j’ai 15 minutes devant moi, voici un petit guide :
Commencer par faire silence (4 minutes). Benoît XVI disait que la communication commence par le silence. Choisir un endroit calme, couper les sources de bruit (le portable par exemple), faire silence en soi, déposer ses soucis, respirer profondément trois fois, faire le signe de Croix et invoquer l’Esprit Saint : « Viens Saint Esprit prier en moi ».
Ecouter Dieu (4 minutes). Lire un passage de la Bible, une lecture du jour, dont je souligne ou recopie une phrase. Méditer un mot,  une expression en les répétant intérieurement. Relire la phrase le soir avant de se coucher ; y repenser dans la journée.
S’adresser à Dieu (4 minutes). « Je t’aime, je t’adore, je te loue, je te bénis, Seigneur ». C’est un temps d’adoration, de louange, de remerciement. « Tu es bon, tu es mon Sauveur »… Alterner parole et silence, comme un ami parle à son ami.
Demander à Dieu (4 minutes). C’est la prière d’intercession. Eviter de commencer par demander, mais par remercier (étape 3) – c’est « plus poli » ! Présenter à Dieu les personnes rencontrées, les soucis même les plus matériels, la famille, le monde, l’évangélisation… Terminer par un Notre Père et un Je Vous Salue Marie.
Père Benoît Moradei qui prie pour vous

L’espace commentaire est fermé