Eucharistie (I) : présence.

Présence. Nous venons de fêter le Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Seigneur – occasion de méditer sur la place de l’Eucharistie dans notre vie. “L’Eglise vit de l’eucharistie” disait St Jean-Paul II. L’eucharistie, ou “action de grâce”, est d’abord “présence”. Le Seigneur est là. Il est présent réellement. Il n’a pas dit : “Ceci représente ou symbolise mon Corps” ; il a dit “Ceci est mon Corps”. Croire en la présence réelle du Christ dans l’Eucharistie, c’est croire que Jésus est présent dans ce monde : ce n’est pas un rêve ou un pieux désir. “Il est là !”, disait le Saint Curé d’Ars en montrant le tabernacle, où le Saint-Sacrement est conservé. Oui, il est vraiment là ; et il ne désertera pas. Soyons, de ce fait, nous-mêmes bien présents et fidèles à cette présence. Quel est mon comportement extérieur et intérieur devant le Saint-Sacrement ? Est-ce que je pense à m’incliner ou à m’agenouiller en passant devant le tabernacle ? De même lorsque je m’approche du ministre de l’eucharistie (que ce soit pour communier spirituellement ou sacramentellement), ne dois-je pas faire un signe de profonde adoration devant “Celui qui est présent” ; c’est cela, un acte de foi. Je ne communie pas non plus sans y penser (“Il est là “). Et lorsque je rentre dans une église, même avec des amis ou en touriste, je cherche la petite lumière rouge qui indique le tabernacle, la Sainte Réserve, et je vais le plus vite possible saluer le Seigneur qui me fait l’honneur et la joie d’être là, présent dans cette église. Mettons-nous en présence de Dieu et adorons-le. Que grandisse notre foi et notre respect de l’eucharistie.