L’unité dans la prière

« Qu’ils soient Un ». L’unité couvre plusieurs domaines, après l’unité en Eglise la semaine dernière, l’unité dans la prière.

Certains croient qu’on ne peut prier que dans une église ; c’est faux. On peut prier partout. Beaucoup de gens aiment prier dans la nature, chez eux, ou dans une église lorsqu’elle est vide – et peut-être est-ce votre cas.

En revanche, Jésus dit quelque chose de fondamental pour prier : « Si deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là au milieu d’eux » (Mt 18,20).

Dieu est partout présent, il est toujours avec nous, il nous entend toujours. Mais si nous sommes avec d’autres pour prier, à l’église ou à la maison, sa présence est tout particulièrement forte et sa réponse tout particulièrement puissante. C’est le sens de ce qu’on appelle la prière des frères, l’intercession, ou encore la prière universelle, tout simplement la messe ; c’est pourquoi on se rassemble pour prier.

Jésus aime nous voir rassemblés ; il n’aime pas nous voir isolés, en tout cas pas trop longtemps ni trop loin. Un chrétien qui s’isole court toujours le danger de perdre la ferveur de la prière et même peut-être la foi.

Combien de fois j’ai eu le courage de me lever tôt le matin pour prier dans l’église, devant le Saint Sacrement parce que mes frères de communauté y étaient et m’y attendaient. Combien de fois certains d’entre vous n’ont pas eu envie d’aller à la messe, ont fini par y aller, et se sont sentis touchés par la grâce.

Privilégions toutes les occasions de prier ensemble, de prier les uns pour les autres, de venir à la messe. Extrait de l’homélie du P. Benoît Moradei, l23 sept. 2018