Les bonnes questions à se poser…

« Qui es-tu ? Que dis-tu sur toi-même ? » C’est la question que l’on pose à Jean-Baptiste dans l’évangile lu ce dimanche. C’est une question très intime : qui suis-je ? Que puis-je dire sur moi-même ? Un jeune, rencontré à une terrasse de café, m’a dit récemment : « je ne crois pas en Dieu ; je crois que je viens du néant et que je retourne au néant ». Cette question se pose à tous. On peut l’éluder, la repousser à plus tard, penser à autre chose… Elle reste tout de même là, au fond de soi. On ne sait plus très bien, aujourd’hui, où et comment aborder cette question. Beaucoup en occident pensent que les religions n’ont plus rien à dire. Jacques, dont j’ai enterré la maman, m’écrivait cette semaine : « L’esprit religieux rend les gens moins ouverts et compassionnels que crispés et tendus vers l’affirmation de ce qu’ils appellent des “vérités” ». J’entends. Mais Woody Allen a dit un jour, avec humour : « Dieu est mort, Freud est mort, Marx est mort et moi-même, je ne me sens pas très bien… »

« Au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas », répond Jean-Baptiste. Très souvent la réponse est là, à portée de main ; « elle est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur », dit la Bible. Oser prendre le temps de se mettre sur pause, de réfléchir à ces questions, c’est le plus beau cadeau de Noël. J’insiste chaque année : tous ceux qui le veulent, non-paroissiens, paroissiens, croyants, chercheurs, indécis… peuvent venir à Alpha. Pour résumer : ce sont dix excellents dîners (on met les pieds sous la table, dans une ambiance très sympa), suivis de dix thèmes sur le sens de la vie, présentés de manière vivante, pour alimenter la discussion entre les convives de chaque table. Chacun peut, au fur et à mesure, sans tabou, trouver sa réponse aux questions qu’il se pose. Une étape-clef est également le week-end, organisé à mi-parcours, à la Sainte-Baume.

Mercredi 10 janvier, 19h30, salle Familia, 12 rue de la République. C’est le rendez-vous que je donne à chacun après Noël. Pour en savoir plus, visitez le site de la paroisse, page Alpha. Cette année, la campagne mondiale est portée par Bear Grylls, un aventurier anglais qui fait des émissions sur des expériences extrêmes (Man Vs Wild, seul face à la nature). Après avoir fait Alpha lui-même, il témoigne : « Pendant tant d’années, je me suis efforcé d’être fort en moi-même. C’est comme si, tout ce dont j’avais besoin c’était ma propre force et celle de mes copains, comme si nous étions invincibles. Mais la vérité, c’est qu’aucun d’entre nous ne l’est… Ce que je ressens aujourd’hui, c’est que mon désir de “cette lumière” intérieure est maintenant plus forte que ma peur de ce que les autres pourraient penser ». Ce Parcours Alpha a apporté beaucoup de lumière à des millions de personnes dans le monde. Peut-être est-ce le moment d’y participer. Vous pouvez inviter autour de vous, venir avec des amis, des proches, athées ou croyants. C’est vraiment une occasion unique de se (re)poser les bonnes questions et d’y réfléchir à plusieurs.

L’espace commentaire est fermé